Innovantic et les start-ups une longue histoire

Lancer une start-up : équipe de développement interne ou partenariat avec une agence ?

Larry Fornallaz, Innovantic

Larry FornallazPrésident

11 février 2020

Lorsque je discute avec des créateurs de start-ups, c’est probablement la question qui revient le plus souvent : “Est-ce que je dois recruter une équipe pour réaliser les développements informatiques en interne ou bien travailler avec une agence ?

J’ai remarqué également que pour beaucoup de personnes qui gravitent dans le domaine du conseil aux entrepreneurs, et notamment certains investisseurs, cette question semblait appeler une réponse unique en forme de vérité quasi absolue : ”oui une startup dispose forcément de son équipe de développement interne”.

J’ai toujours été un peu surpris par cette position très tranchée car après tout cette approche n’est absolument pas généralisée dans le reste de l’industrie où il apparaît absolument normal de sous-traiter tout ce qui n’est ni critique ni stratégique. À ma connaissance, Renault possède pas d'usine de fabrication de vitrages ou de pneus, même s’il y en a dans toutes les voitures.

Alors pourquoi une start-up, dès lors qu’elle vend son produit ou son service sur internet, devrait-elle forcement se doter de capacités de développement en interne ? J’imagine que cette perception vient de l’idée qu’on se fait ici des start-ups. Une image largement influencée par les entreprises technologiques de la Silicon Valley où l’innovation logicielle est souvent au cœur du modèle économique.

Mais ce n’est pas le cas de tout le monde et il y a une multitude de situations où la création d’une équipe de développement interne n’a tout simplement aucun sens, en passant par toutes les nuances intermédiaires évidemment !

Alors, comment je peux savoir quelle est la bonne stratégie pour mon entreprise ?

Aux personnes qui me posent cette question je leur énumère généralement les quelques faits suivants, à connaître avant de se lancer. Ce ne sont évidemment pas des vérités absolues et il est certainement possible de trouver des exemples qui me contredisent. Mais bon, je fais ce boulot depuis presque 25 ans, j’ai construit plusieurs équipes et j’ai vu passer pas mal de start-ups. Ça me donne un peu de recul.

1- Recruter un seul développeur, ça ne sert à rien (voir article : la composition d’une équipe de développement). C’est aussi pertinent que de se lancer dans la construction de maisons avec juste un maçon ! Dans le meilleur des cas, ça peut constituer une solution transitoire pour “bricoler” quelques essais au tout début. Mais on ne fait vraiment rien de professionnel dans cette configuration, d’autant que vous seriez sans cesse obligé de vous rabattre sur ce que votre unique développeur sait faire, plutôt que de produire ce dont votre entreprise a réellement besoin.

2- Construire une équipe, c'est difficile. En réalité c'est vraiment très compliqué, même pour les gens du métier !

Chez Innovantic nous avons 8 profils de compétences différents, tous indispensables à un moment où un autre dans la vie d’un projet. 

Monter un plateau, c’est un peu comme composer une équipe de sport collectif, ça commence par des convictions fortes sur un "style de jeu".

Puis on recrute les quelques éléments clés autour desquels on va venir construire, en essayant d’occuper les différents postes, tout en envisageant les solutions pour pallier d’éventuelles absences et la manière de s’adapter à différents styles d’opposition. 

On compose avec les personnalités, les compétences et les affinités des uns et des autres en espérant que la mayonnaise finisse par prendre, un jour, éventuellement.

Alors très franchement, si vous ne l’avez pas déjà fait au moins une fois, ce n’est vraiment pas le moment de vous lancer alors que vous avez une entreprise à créer !

3- Le processus est long...vraiment très long. Si vous réussissez à mettre en place une équipe qui produit ses premiers résultats au bout d’un an, c’est que vous allez vraiment très vite, que vous avez beaucoup de chance ou beaucoup d’argent, surtout avec la pénurie de compétences qu’on connaît actuellement.  Le souci c’est que dans une start-up le temps ne s’écoule pas à la même vitesse que dans le reste de l’économie. 

Dans un an, les gens que vous avez réussi à séduire hier vous auront oublié, un concurrent vous aura doublé ou l’opportunité de marché aura disparu. 

Alors ne perdez pas votre très précieux temps à courir après d’autres objectifs que ceux qui sont au coeur de votre business model. Pensez “Time-to-Market” !

 

4- Ça ne fait pas gagner d'argent ! C'est le point le plus important à retenir : vous n’avez vraiment, mais vraiment absolument rien à attendre sur le plan financier d’une telle opération. Vous vous dites peut-être que pour le taux journalier à 500 € de votre agence vous pouvez payer deux développeurs et doubler la production ? Je vous rassure tout de suite, c’est juste totalement irréaliste ! 

Demandez vous simplement pourquoi les meilleures agences affichent péniblement 10% de rentabilité nette. Vous pensez réellement pouvoir faire beaucoup mieux, en partant de zéro et avec une expérience limitée ou nulle ?

La réalité c’est que vous n’avez quasiment aucune chance d’atteindre en un temps raisonnable la productivité d’une équipe rodée depuis plusieurs années et qui enchaîne projet sur projet !

La réalité, mainte fois vérifiée sur le terrain, c’est qu’une équipe interne coûte beaucoup plus cher, pendant de longues années, que le recours à une agence spécialisée. Et c’est évidemment d’autant plus vrai si vos besoins ne sont que ponctuels.

Alors, recruter ou ne pas recruter sa propre équipe ?

Pour répondre enfin à cette question, je dirais que le monde des start-ups se divise en 10 (en deux pour ceux qui ne causent pas le binaire ! ;) )

Celles qui sont lancées par des gens “du soft”, qui comprennent ma blague binaire nulle et dont le business repose sur une innovation logicielle. 

Si c’est votre cas, la question ne se pose pas et vous avez une équipe de développement interne. D’ailleurs le CTO est surement l’un des fondateurs et vous n’avez probablement pas eu envie de lire ce billet inutile pour vous ! Vous pouvez néanmoins décider de vous concentrer sur le cœur stratégique et faire quand même appel à une agence pour tout le reste (site web, applications mobiles, etc.).

Dans tous les autres cas, si aucun des fondateurs n’est issu de ce métier et que votre business repose sur autre chose qu’une innovation logicielle, alors je vous conseille très sérieusement de ne pas perdre votre temps et votre énergie dans la construction d’une équipe de développement. 

Votre préoccupation de tous les instants c’est de prouver la validité de votre modèle économique, de trouver des clients, des partenaires, des collaborateurs, des investisseurs et certainement pas de prouver que vous savez développer en un an ce qu’une agence vous aurait livré en trois mois pour le même prix ou moins cher !

La question se posera éventuellement beaucoup plus tard, quand vous aurez bouclé votre Série B à 5 ou 10 M€. Lorsqu'il sera désormais question de croissance rapide, de sécurisation de la position et que votre roadmap affichera plus de 1500 jour.homme de développement par an. 

Alors à ce moment là il deviendra effectivement utile et pertinent de commencer à prendre votre indépendance en recrutant une vraie équipe d’une dizaine de personnes.

Mais dans les premières années, vous avez surtout besoin d’un partenaire fiable qui sait produire vite et bien, pour un prix juste ce dont vous avez besoin à l’instant T.

Un partenaire qui saura vous proposer les bonnes compétences au bon moment, en fonction du problème précis que vous avez à résoudre.

Un partenaire qui, accessoirement, peut aussi vous donner des conseils pertinents au moment où vous en avez le plus besoin. Faire appel à une agence c’est aussi s’ouvrir à l’extérieur et bénéficier de nombreux retours d’expériences qui peuvent faire la différence.

Si vous avez besoin d'un accompagnement pour lancer votre projet, n’hésitez pas à nous contacter.

Plus d'articles ?